AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sacrilege innocent [libre, pour ceux qui en douteraient]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nayid Selman
.:: Contrôleur d'Elefs ::.

.:: Contrôleur d'Elefs ::.
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 34
Âge du perso : 34 ans
Date d'inscription : 11/11/2007

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:

MessageSujet: Sacrilege innocent [libre, pour ceux qui en douteraient]   19.01.08 17:35

Un jour gris et terne, comme tant d'autres. Semblable aux précédents, et que l'on s'imaginait retrouver chaque lendemain, jusqu'à la fin. On fuyait alors, vers des lieux comme celui-ci, rechercher le faste des couleurs, des sons, des odeurs, loin de la grisaille, illusions de vie loin de l'enfer extérieur.

Ou bien, totalement ailleurs, on profitait des petits bonheurs suscités par l'existence, ceux que l'on peut provoquer, ou alors toutes ces surprises qui nous prennent dans leur exhubérance sans cesse renouvelée. Au milieu des voix qui s'élevaient maintenant dans le prélude de cet hommage à un défunt qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, Nayid tentait de se rappeler certaines de ces scènes, d'oublier les visages graves et tristes de l'assemblée, ces nobles emprisonnés dans leurs convenances.

Il repensait à elle. A celle qu'il pensait "Elle". Vous ne savez ? Mais si ! Avec cette jolie petite coupure en forme de trefle à la base du pouce gauche, qu'il caressait la veille alors qu'il lui parlait, observant ses réactions, se plaisant à déceler une légère rougeur, un sourire timide mais encourageant. Toute la journée, il l'avait suivie, aidée, puis on l'avait fait chercher.

Malgré ses plaintes, ses arguments visant à décliner l'offre, les soins à apporter à ses camarades, un chantier urgent, une autre invitation qu'il serait malséant de refuser si tardivement vous voyez, les quatres hommes en costume sombre l'avaient jeté dans l'un de ces vehicules vibrants en direction de la ville Haute. Le lieu lui plairait, ils en étaient sûrs !

Avait-il réellement eu le temps de se plaindre en fait ? Tout était allé si vite. Ramené dans ses anciens quartiers de l'Etemenanki, on l'avait lavé, brossé, jeté dans un costume luxueux, alors qu'il criait pour récupérer son manteau, sa seconde peau. Enfin, il fut trainer en cette autre place, et déposé à l'arrière d'une loge, avec pour consigne de ne pas bouger, entouré de ses "Semblables"qui ne souffraient que difficilement la comparaison avec les compagnons enjoués et vivants qui partageaient ses journées.

Il attendait donc, engoncé dans ces vetements qui l'étouffaient, que quelqu'un daigne faire un mouvement, défiger ce tableau sinistre, qu'ils cessent de fixer cette urne déposée à l'avant, au centre de la scène.

Rien ne bougeait, alors il pensait à elle, à ce qu'ils auraient pu se permettre entre deux tâches, à la manière dont ils auraient pu s'eclipser, au contact de sa peau, à la chaleur de ses paroles. Ils auraient dansé, chanté, rit à en pleurer, profitant de chaque seconde ainsi volée avant de retourner à leur existence laborieuse.

Un sourire beat sur les levres, tranchant avec le reste de l'assemblée, il ne remarqua plus les murmures environnants et se mit à faire vivre ce rêve, l'espace d'un instant. Et le silence se fit autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-validees-f5/nayid-selman-isht
Chuck Avernteous
.:: Médecin privé ::.

.:: Médecin privé ::.
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 28
Âge du perso : 33 ans
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Sacrilege innocent [libre, pour ceux qui en douteraient]   29.01.08 4:54

Un peu plus loin, bien dissimulé parmi les nobles clowns qui sont venus assister à la représentation, le docteur s'est offert une petite sortie au théâtre. Mais ce qu'il vient voir, ce n'est pas la pièce. D'une main lasse, il caresse le pommeau de sa canne, qui n'est rien de moins que l'extrémité d'une aorte métallique, veines incluses. Son sourire tranche, lui aussi, mais il le garde bien sous ses lèvres. Sa bouche est pincée et sèche. Cric, crac, croc. Il mache quelque chose, il mache ses pensées. Et hop, il file un autre grain de café dans sa bouche et l'écrase avec attention. Son chapeau repose sur ses genoux, à peine poussiéreux.

À la dérobée, ses yeux dérivent et ballaient la scène et l'assemblée. Un de ses oeils se pose sur son voisin pour remarquer que celui-ci n'a pas attendu le début de la représentation pour s'endormir. La lumière se tamise et les acteurs se mettent en scène.

Il extirpa une délicate bouteille de la poche intérieure de son veston et laisse couler une goutte dans le gosier du ventripotent aristocrate qui sommeillait à côté de lui. Du coup, il se met à lui murmurer quelques doux mots.

"Alors, mon cher ami, que venez vous faire là ? ... Une petite goserie de bourgeois bien joyeuse, mon cher ami ? Histoire de bien nourrir tout ce cartilage graisseux qui vous enrobe comme un chocolat à la cerise. ... Vous insultez le concept même de beauté, vous en êtes conscient ?"

Le grassouillet dormeur tremble un peu et murmure quelques onomatopés plus ou moins compréhensibles. Un sourire mauvais se dessine entre les joues maigres de Chuck alors que sa main, élégamment gantée, s'infiltrait dans les poches de l'homme.

"Cela ne vous dérange pas si je vous emprunte ceci ? Ah, merci bien..."

Les jumelles en main, il les pose sur ses yeux et détaille l'assemblée. Ce qu'il cherche ? Avernteous est à la recherche d'un zeste de joie, d'une fin de soirée agréable, d'une heure qui ne serait pas perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-valides-f5/le-docteur-chuck-a
Nayid Selman
.:: Contrôleur d'Elefs ::.

.:: Contrôleur d'Elefs ::.
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 34
Âge du perso : 34 ans
Date d'inscription : 11/11/2007

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:

MessageSujet: Re: Sacrilege innocent [libre, pour ceux qui en douteraient]   18.02.08 2:35

Elle se trouvait face à lui, les yeux illuminés soudain d'une lueur passionnée et il s'y plongeait alors qu'ils tourbillonnaient au centre des ces personnes sévères, immobiles malgré la musique qui s'élevait.

Son approche avait été preque irréelle. Il n'avait pas entendu la porte de la loge s'ouvrir, pas le moindre petit claquement qui aurait pu faire penser à un battant rejoignant sa position la plus stable. Grâce et délicatesse. Un instant de magie, une apparition soudaine, comme sortant de quelque faille de l'espace ou du temps pour se trouver là, un sourire timide aux lèvres et ce regard interrogateur. Comment laisser les question voir le jour lorsque l'on se trouve dans cette situation ? Comment ne pas comprendre sinon par une négligence inexcusable? Il n'eut qu'une envie sur le moment, déposer une main sur ses hanches peut-être légèrement trop étroites, mais qu'importe, et saisir ce poignet délicat, caresser ses doigts meurtris et fragiles. Les notes qui s'élevaient se paraient d'accents plaintifs, rapidement transformés en une mélodie sinon festive, du moins plus entrainante, qu'il fredonnait entre deux paroles lâchées au creux de son oreille. Quelques instants de sérénité avant qu'on ne les sépare.

Les mouvements étranges de cet homme attiraient les regard de plusieurs membres de l'assistance. Les sons franchissant ses lèvres recurent en réponse plusieurs injonctions au silence. Mais rien n'y fit, il poursuivit son évolution extasiée, faisant fi de l'univers qui l'entourait, du deuil de la noblesse face aux cendres de l'un d'entre eux. Pas une personnalité si importante, ni influente, ce qui expliquait peut-être l'absence de personnalités éminentes, mais un noble tout de même, d'une famille secondaire affiliée aux Ishtar, censé recevoir pour ses funérailles tout le recueillement necessaire. Des murmures de colère franchissaient quelques lèvres. des regards exaspérés quittaient la magnificence des costumes et des corps d'où provenaient ces notes somptueuses si bêtement piétinées. Pourquoi s'était-on cru le devoir d'emmener là ce dégénéré ?

Oh, On le regrettait maintenant ! Cette idée dont plus personne ne retrouverait l'origine, selon laquelle une apparition en nombre important pourrait asseoir une certaine impression de puissance de la part d'une branche quelque peu écartée. A tort bien sur, d'après eux. Cette pensée trouvait là une conclusion des plus agréables en quelques rondes innocentes. Un homme, le visage cramoisi, claqua des doigts afin d'y mettre un terme. Le résultat fut bien pire.


On le prit par les épaules, on le tira, loin d'elle, un mouvement impérieux auquel il ne pouvait résister. Bien trop faible. Il la vit s'éloigner, s'éloigner...
Et la peur le prit tout à coup. Peur de perdre tout cela, de ne jamais la revoir. Une prise de conscience instantanée selon laquelle il se pouvait qu'elle refuse de l'estimer à nouveau s'il laissait les choses suivre leur court sans se révolter, s'il se laissait guider à nouveau vers son "propre bien", laissant le soin à d'autres d'être garant de ses actes. Alors il s'exprima, violement plus qu'intelligemment, et se débattit du mieux qu'il put, gesticulant de manière chaotique, ses membres maigres secoués brusquement en tous sens, squelette dégingandé.

Non ! Laissez-nous ! Laissez-nous je vous dis ! Vous n'avez pas le droit !

Heureusement, personne ne la touchait, et même malingre, sa taille générait une force qu'il n'était pas aisé de maintenir. L'homme qui avait pris l'initiative de l'agripper vacilla soudain, tenta de reprendre son équilibre et toute la salle résonna du cri suraigu de la vieille pincée chutant soudain alors qu'elle s'acharnait à porter toute sa concentration sur la scène au détriment des événements qui l'entouraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-validees-f5/nayid-selman-isht
Chuck Avernteous
.:: Médecin privé ::.

.:: Médecin privé ::.
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 28
Âge du perso : 33 ans
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Sacrilege innocent [libre, pour ceux qui en douteraient]   20.07.09 2:57

Semble-t-il qu'un de ces nobliau s'étaient assoupis dans une songerie des plus désagréables et avait dérangé l'attention de sa voisine. Avernteous, curieux de nature, riva ses jumelles sur l'homme. Murmurant toujours à son aristocrate ensommeillé.

- Il semble que ce ne soit pas tous les ventrus qui aient des rêves aussi plaisamment dorés que les vôtres, chevalin voisin.

À mieux épier, Chuck prit en note les cheveux défaits de l'homme, son teint effrayé, ses yeux pâles et le dédain général qu'il générait auprès de ses comparses. Définitivement, cet énergumène ne semblait pas avoir l'aval du milieu où il s'épanouissait. La souffrance semblait s'être imprimée dans les traits de son visage.

Attendant la suite des événements, le docteur en profita pour mettre la main sur le trousseau de clés qui traînait dans les poches de notre homme. Avernteous ne contait naturellement pas aller là-bas, mais s'imaginait avec un certain plaisir le désarroir de l'homme quand il remarquerait cette perte.

Quoi qu'il en soit, il reposa ses yeux sur la scène de Selman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-valides-f5/le-docteur-chuck-a
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sacrilege innocent [libre, pour ceux qui en douteraient]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sacrilege innocent [libre, pour ceux qui en douteraient]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^
» Fiche de présentation pour RP, libre service ?.
» Pour ceux qui veullent jaser de trade...Dallas recherche!!!
» Personnages proposés pour ceux qui manquent d'idées !
» Une tâche de chocolat chaud ? Sur ton chandail préféré en plus ? (libre pour homme ;) )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doom Stars :: 

.:: Tsel ::.

.: Ville Haute :.

 :: Les avenues :: L'Opéra Lammasu
-
Sauter vers: