AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lyndia Alexander

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lyndia Alexander   14.02.09 20:32

Nom:Alexander
Prénom: Lyndia
Surnom:La Rose Noire
Age: 25 ans
Date de naissance: 31,08,236
Statut:Noble
Métier: Enkidu "à son compte"
Lieu de naissance: Inconnu
Lieu de résidence: L'extérieur
Lieu de travail: Tsel tout entier

*

Histoire: Difficile de décrire en quelques lignes l'histoire si pittoresque du
protagoniste ici présenté. Tant par la complexité de cette dernière que par les retombées qu'elles eurent sur son présent.

Lyndia était destinée à être une artiste de haut talent. Ayant grandi dans une branche de la noblesse réputée pour ses talents créatifs, tant sur le plan pictural que littéraire, la jeune fille profita très tôt d'une éducation sensée épanouir son aptitude première: la sculpture. A neuf ans à peine elle réalisait le buste parfait d'un démon qu'elle avait remarqué dans un livre de l'Avant. A dix ans elle acheva la composition d'une scène dantesque mettant le dit démon en position d'écrasante supériorité. Très vite considérée comme un génie dans le domaine, elle décida alors de se spécialiser dans un matériaux plus à même d'exprimer son fort intérieur: l'acier.
Plus modestes, mais tout aussi parfaites, ses sculptures de métal vinrent très rapidement enrichir sa famille plus que ça n'était déjà le cas.

Mais sous cette couverture des plus reluisante brillait le plus sinistre des secrets de famille. En effet, seuls les travaux les plus parfaits de la jeune fille sont connus, et jamais la moindre ébauche de sa main ne fut jamais
retrouvée. L'explication à cela, c'est qu'en même temps que sa passion pour la sculpture, la jeune fille nourrit très tôt une passion encore plus dévorante pour les flammes. Cultivant ainsi dès sa plus tendre enfance des instincts pyromanes, elle prenait plus de plaisir à consumer la majeure partie de ses œuvres qu'à les exposer. Etant fille unique, l'amour anormal que nourrissait sa mère à son égard n'arrangea pas les choses, et conforta l'enfant dans un délirium glauque tout au long de son existence, même si cette pathologie parvint à être cachée aux yeux du monde. Cette relation mère-fille fut d'ailleurs la plus déterminante circonstance de son évolution avenir. Très protectrice et toujours prête à subvenir aux moindres caprices de sa fille adorée, Lilith Alexander couva plus qu'elle ne l'aurait dû sa progéniture, forgeant en elle un caractère possessif et égocentrique.

A dix ans et demi, son père prit finalement la décision de la placer sous la tutelle d'un de ses cousins Enkidu afin de faire de sa pathologie une force qu'elle saurait maitriser, mais aussi et surtout par peur de voir ces flammes échapper à son contrôle. Erreur fatale. La jeune fille, alors dans l'age difficile de la pré-adolescence, ne pardonna jamais cette trahison, et le fera payer à son entière famille par la suite. A son père pour avoir tout planifié contre elle. Et à sa mère pour n'avoir pas réagi. Car si Lilith regretta toujours la décision de son mari, Raphaël Alexander, elle n'exprima ce regret, d'abord que par des larmes, puis par une non-réactivité lasse qui parut aussi vaine qu'inexistante.

Pendant huit ans elle fut isolée du monde. Apprenant l'art de la guerre, du combat, adaptant sa morphologie à des stratagèmes qui lui seraient propres, et faisant de son art et de sa pathologie ses principales forces. De la sorte elle sculpta elle-même son équipement, aussi bien ses protections que ses armes, et adapta chacune d'elle pour que les flammes qui accompagnaient la moindre de ses pensées puisse illuminer la voie qu'elle embras(s)ait.

Dans le même laps de temps, son caractère difficile et profondément égocentrique marqua aussi son évolution. Très vite dans ses premières missions Enkidu, elle fit preuve d'un brio et d'un talent rare que bon nombre de ses pairs lui envièrent, et qui fit que la majeure partie des nobles s'arrachèrent sa protection. Paradoxalement, ce même caractère et ces mêmes compétences effrayaient, car plus d'une fois elle désobéit aux ordres de ses supérieurs qu'elle jugeait trop ennuyeux. La seule raison pour laquelle ses caprices ne furent pas punis était ses capacités hors du commun, et les Enkidus savaient qu'ils avaient besoin d'un élément semblable, même au risque de ne pas le maitriser à 100%.

A l'âge de 20 ans, la jeune femme parvint à mettre en place un plan pour immoler son ancienne demeure et sa famille avec. Nul ne trouva jamais de coupable, et l'on reporta la faute sur un attentat d'Etoile pour valoriser le rôle de la milice.

A 23 ans, la jeune Alexander fut confronté à une étoile d'une puissance démesurée, et perdit son bras lors de l'affrontement. Ce fut aussi lors de ce duel qu'elle faillit être condamnée. Elle laissa s'enfuir sa proie pour des raisons inconnues, prétextant s'être évanouie avant la fin du combat. Si ses supérieurs ne savaient quoi penser de pareils propos, la perte de son membre droit fut une 'preuve' suffisante pour faire pencher la balance en sa faveur. Par la même occasion, l'Ordre Enkidu finança une opération dotant Lyndia d'une prothèse dont le mécanisme fut inspiré de ceux de l'Avant, et dont l'apparence fut définie et sculptée par elle-même. Loin de perturber l'étendue de ses compétences, la forme particulière de cette création, ornée de motifs floraux, furent ce qui donna sa réputation actuel et son surnom à la jeune femme, devenant depuis lors « La Rose Noire ».

Ce combat marqua profondément la jeune femme. Jusqu'alors réputée pour ses innombrables succès, et son aptitude quasi-imbattable, elle avait fini par faillir. Lyndia clamait au monde qu'elle retrouverait cet adversaire qui était parvenu à s'en tirer mieux qu'elle. Qu'elle se vengerait. Qu'elle lui ferait payer le prix de sa privation. Mais chacun put remarquer que dès qu'elle parlait de ce duel, c'est un regard empli de nostalgie qu'elle arborait, et une voix noyée de larmes refoulées, comme si son échec n'avait pas été suffisamment total pour la satisfaire. Nul ne comprit le paradoxe de ce récit, nul ne s'attarda sur sa véracité, et nul ne sait même de quelle étoile il s'agissait, la jeune femme ayant toujours préféré conserver le secret, de peur qu'un autre la prive de cette proie. Proie qu'elle était convaincue d'être la seule à pouvoir battre.

Aujourd'hui encore, Lyndia Alexander remplit ses missions à sa façon, poursuivant un objectif qu'elle seule semble connaître, et désobéissant aux ordres sans jamais pourtant porter préjudice à son organisation. Vivant en extérieur et refusant tout type de logis, La Rose sut profiter de la mort de ses géniteurs pour disposer d'un héritage des plus conséquents de la Noblesse, milieu qu'elle renie, mais dont elle conserve tous les avantages.

*

Caractère:
Profondément égocentrique, caractérielle et légèrement lunatique, Lyndia n'obéit qu'à ses convictions propres sans tenir compte d'un ordre hiérarchique quelconque. La peur semble être un sentiment que sa passion des flammes a éteint, puisque même en situation de faiblesse, elle sait rester hilare et violemment insolente, peu importe qui se trouve en face d'elle. Intéressée, radine, méprisante, possessive, manipulatrice, menteuse et nymphomane, il est difficile de lui trouver une once de qualité. Les seules marques de noblesse demeurant dans ses actes restent ses convictions, son orgueil, sa fierté, et sa passion pour ce qu'elle pense être la justice. Si celle-ci obéit à une définition qui lui est propre, elle ne trahira jamais une parole donnée sur le sang, ou n'attaquera jamais lâchement une de ses proies.

Rare sont ceux à l'avoir vu douce et posée. Mais ces rares individus découvrent alors une personne dont l'éducation de jeunesse a laissé des marques et incrusté une profonde culture en son âme, là où l'éducation adolescente forgea une entité démente et imprévisible. C'est dans ces moments de répit que son esprit sonde les abysses du monde et de l'homme, et qu'elle est capable de discuter de tout type de domaine sans le moindre problème. Profondément blasée dans ces situations, aucun avis ne la dérange, et aucun sujet ne l'énerve. Elle parle, écoute, donne son opinion, et redevient de marbre.

Etrangère au sentiment amoureux, elle aime trop les plaisirs de la chair pour
s'enfermer dans un carcan sentimental ennuyeux, et préfère profiter des hommes tombant sous son charme plutôt que de se limiter à une victoire dont elle ne pourrait, de toute façon, pas profiter au vue de sa profession. Cela ne la rend pas insensible, mais considérons qu'elle n'a jamais, à priori, connu l'Amour.

Physique: D'une grande beauté, Lyndia n'est pas de ces femmes mannequins aux traits prédéfinis et caricaturaux. Si deux hommes pourront la trouver sublime et hideuse, chacun s'accordera à penser qu'elle dégage un charme exceptionnel de par certaines subtilités de visage la rendant unique. Un nez légèrement prononcé, des cheveux noirs de jais contrastant avec des yeux d'un bleu clair du plus surprenant, toujours vêtue de couleurs sombres, mais jamais de noir pur, ses habits varient dans les milles teintes de l'ombre que, sur Tsel, seuls quelques yeux avisés savent apprécier. Légèrement exhibitionniste, elle n'hésite pas à laisser son sein droit découvert, afin de faciliter les déplacements de son bras
mécanique.

Particulièrement gracile et élancée, mais aussi et surtout d'une grande maigreur la rendant presque plate, ses formes savent toutefois tout de même convaincre sans être son premier atout. Ses côtes sont aisément visibles, et les os de sa clavicule dessines des courbes des plus artistiques sur sa peau d'une pâleur redoutable. Des taches de rousseur viennent orner son faciès avec subtilité, tandis que le remplacement de son bras droit par un membre mécanique large a fini par donner une cambrure naturelle à sa posture, toujours droite et élégante du coup.

Pour finir, elle complète toujours cette apparence par un maquillage égyptien autour des yeux, qui lui donne, avec le nez dont elle dispose, un air de Cléopâtre.

Aptitudes:
Les signes particuliers de Lyndia dépendent d'avantage de son caractère que de son apparence. Si son bras mécanique est une première chose, sa façon de se battre en est une autre, et son aptitude face à la lumière une troisième.

En effet, ayant grandi entre les flammes et l'obscurité toute sa vie, Lyndia
parvient à observer une source de lumière légère sans être aveuglée comme devrait l'être un habitant de Tsel, tout en ayant su conserver sa nyctalopie. A coté de ça, si sa fascination pour le feu fait partie d'elle, elle sait réellement la contrôler afin que les miliciens ne la pourchassent pas trop, et voient cette aptitude à gérer le feu comme une force plutôt que comme une malédiction. La mise au feu de l'habitat familiale fut un excès, mais toutes les utilisations pyromanes qu'elle eut de cet élément par la suite furent au service de ses missions, et bien plus légères.

Enfin,sa maigreur mêlé à une musculature athlétique font d'elle une combattante d'une extrême vivacité et d'une affolante souplesse. Loin d'être très forte, elle sait profiter de la moindre acrobatie improbable pour surprendre ses ennemis tant elle semble contorsionniste. Elle n'hésite d'ailleurs pas à jouer sur des poses plus clownesques les unes que les autres pour se mouvoir ou se battre de manière imprévisible.
Son équipement se compose le plus souvent d'une armure légère souvent invisible, des gadgets de son bras mécanique, de divers accessoires cachés comme des paralysant ou des fumigènes, gracieusement offert par la milice, ainsi que d'une épée très fine et très longue, elle aussi sculptée par
ses soins.



Rang perso désiré (si possible): La Rose Noire


Dernière édition par Lyndia Alexander le 15.02.09 20:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Avernteous
.:: Médecin privé ::.

.:: Médecin privé ::.
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 29
Âge du perso : 33 ans
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Lyndia Alexander   15.02.09 20:13

Plus de précision à propos de la mère ?
Plus de détails à propos de ce combat avec l'étole surpuissante ?
À un moment, il est écrit "devant depuis lors La Rose Noire". ?
Et je crois que j'ai vu une ou deux autres fautes d'orthographe.

", radine, méprisante, possessive, manipulatrice, menteuse et nymphomane, il est difficile de lui trouver une once de qualité."
Quoi ? Ce ne sont pas des qualités ? (Humour)

Et oui, je suis pointilleux.
Rajouter aux trois points et mon sourire sonnera la validation.

Pour le reste, c'est tip top. Et j'aime le bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-valides-f5/le-docteur-chuck-a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lyndia Alexander   15.02.09 20:52

Concernant la relation à sa mère:

Citation :

[...]




même si cette pathologie parvint à
être cachée aux yeux du monde. Cette relation mère-fille fut
d'ailleurs la plus déterminante circonstance de son évolution
avenir. Très protectrice et toujours prête à subvenir aux moindres
caprices de sa fille adorée, Lilith Alexander couva plus qu'elle ne
l'aurait dû sa progéniture, forgeant en elle un caractère
possessif et égocentrique.


[...]






Erreur fatale. La jeune fille, alors
dans l'age difficile de la pré-adolescence, ne pardonna jamais cette
trahison, et le fera payer à son entière famille par la suite. A
son père pour avoir tout planifié contre elle. Et à sa mère pour
n'avoir pas réagi. Car si Lilith regretta toujours la décision de
son mari, Raphaël Alexander, elle n'exprima ce regret, d'abord que
par des larmes, puis par une non-réactivité lasse qui parut aussi
vaine qu'inexistante.


[...]




Concernant son rapport à l'Etoile:
Citation :


[...]






Ce combat marqua profondément la jeune
femme. Jusqu'alors réputée pour

ses innombrables succès, et son
aptitude quasi-imbattable, elle avait fini par faillir. La jeune
femme clamait au monde qu'elle retrouverait cet adversaire qui était
parvenu à s'en tirer mieux qu'elle. Qu'elle se vengerait. Qu'elle
lui ferait payer le prix de sa privation. Mais chacun put remarquer
que dès qu'elle parlait de ce duel, c'est un regard empli de
nostalgie qu'elle arborait, et une voix noyée de larmes refoulées,
comme si son échec n'avait pas été suffisamment total pour la
satisfaire. Nul ne comprit le paradoxe de ce récit, nul ne s'attarda
sur sa véracité, et nul ne sait même de quelle étoile il
s'agissait, la jeune femme ayant toujours préféré conserver le
secret, de peur qu'un autre la prive de cette proie. Proie qu'elle
était convaincue d'être la seule à pouvoir battre.

[...]



N'hésitez pas si quoi que ce soit d'autre vous gêne. J'ai corrigé les principales fautes que j'ai pu trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Avernteous
.:: Médecin privé ::.

.:: Médecin privé ::.
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 29
Âge du perso : 33 ans
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: Lyndia Alexander   15.02.09 21:07

La relation étoile-chasseur me fait un peu penser à celle d'Alucard et du père Alexander.

Quelques problèmes mineurs d'accents qui pourraient être retravaillés et/ou dissipés dans le jeu, mais pour le tout c'est VALIDÉ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-valides-f5/le-docteur-chuck-a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lyndia Alexander   15.02.09 21:11

J'ai toujours eu du mal avec les accents. Mais je promets de faire un effort la dessus.

Merci pour la validation Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lyndia Alexander   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lyndia Alexander
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» F.T. d'Alexander Blake
» Alexander Caldin.
» ALEXANDER OVECHKIN .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doom Stars :: 

.:: Enuma Elish ::.

 :: .: Fiches des Personnages :. :: .: Tombeau :.
-
Sauter vers: