AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sur le rebord, vu d'une catastrophe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chahar Avédis
.:: Ferrailleur ::.

.:: Ferrailleur ::.
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 30
Âge du perso : 18 ans
Date d'inscription : 22/07/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:

MessageSujet: Sur le rebord, vu d'une catastrophe.   09.08.09 16:09

Lorsque l'explosion avait eu lieu, Chahar était loin. Suffisamment loin pour être écarté de tout risque en tout cas. Mais le geyser de flamme avait tout de même éclairé par sa chambre un cours instant. La détonation quand à elle avait suivi quelques secondes plus tard.
Curieux comme il l'était, il avait foncé vers le rebord de sa fenêtre et observait le panache de fumée s'étendre vers le nuage et fusionnait avec eux. A peine avait-il observait ce spectacle qu'un bon nombre de question virent se confronter dans sa tête.

*Qu'est ce que c'est ?
Qu'est ce que ça signifie ?*


Bien vite le courant des rumeurs, des ouïe-dires et "on dit" vint sonna à son oreille. Un explosion, des sïns, un noble mort... un attentat.


Mais Chahar, même maintenant, ne savait pas trop se qui s'était passé ici. Et il n'y avait pas moyen d'y aller, une barrière de milicien avait été érigé dès que l'accident s'était produit.

-----------------------

Plus maintenant apparemment.


Chahar se promenait rarement dans les environs, certains disaient qu'il été maudit, que les âmes des victimes rôdaient encore dans le cratère. Instinctivement il évitait les lieux. D'une part raisonnablement, pour ne pas tomber sur les patrouilles de milicien qui ont une sacrée manie de se promenait dans le coin. Et d'autre part, il se méfiait des racontars, ils n'étaient pas superstitieux mais jusque là il préférait rester prudent.

Alors qu'aujourd'hui, voyant les débris au loin, sa curiosité le piqua au vif... il n'y avait personne dans les environs.

Plus il s'approchait du cratère plus il était impressionné et terrorisé par l'étendu des dégâts. Des immeubles effondrés, qui savait quel trésors perdu ceci avaient-ils ensevelit dans leur chute. Des fissures et des impacts de débris avaient lézardé les murs alentours, faisant de toutes structures un danger potentiel. Les routes avaient été arrachées de leur socle de terre, d'imposants morceaux de bitume était tombés un peu partout sur le chemin.

Le jeune homme s'avança autant qu'il le pu sur le rebord du trou, assurant ses prises et marquant chaques pas afin d'être sur que le sol ne se dérobe pas sous lui.

Il était à quelques centimètres de la blessure.

Tsel avait été saigné à vif, on y voyait d'étranges conduits d'irrigation salit et bouché par le temps, tordu et brisé par la déflagration, qui pendaient mollement dans le vide. On y voyait également, et c'est ça qui interpella le plus Chahar, un chemin, un chemin sous terre, un conduit vers l'inconnue.

Le ferrailleur freina sa curiosité qui l'ordonnait de descendre et d'explorer cette entrée mystérieuse. Mais il n'était pas équipé pour, il ne se sentait pas tout à fait sur de pouvoir sortir.

Il s'abaissa autant qu'il le put, fixant ce chemin, cherchant le moindre indice de ce qu'il pouvait cacher. Le noir le lui cachaient.


*Où est ce que ça mène ?*
*Quel trésor cache t-il ?*
*Que peut-il me dire de l'avant ?*



- "il faut que je descende, il faut que je trouve une corde et quelques vivres..." Malgré ces prudentes pensées il resta un moment devant le vide, cherchant à deviner se qui se trouvait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-validees-f5/chahar-avedis-t20
Cyanure
.:: Chasseur d'Etoiles ::.

.:: Chasseur d'Etoiles ::.
avatar

Nombre de messages : 30
Âge du perso : 27 ans
Date d'inscription : 16/07/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:

MessageSujet: Re: Sur le rebord, vu d'une catastrophe.   18.08.09 2:20

« En voilà une idée amusante » répondit tout bas Cyanure, s’agenouillant sans bruit à côté du jeune homme.
Elle pointa les tuyaux du doigt, sans se soucier des conséquences de son apparition brutalement silencieuse. En général, les gens n'aimaient pas voir une nana de l'Enkidu apparaître dans leur dos. Cyan avait donc pris la mesure de se confiner à son uniforme de plébeienne.

« J’aimerai pas trop me balancer au-dessus du vide sur ces machins-là. Je suis sûre que ça ne tiendrai pas une seconde. Non, pour aller en-dessous, il faudrait…de la corde… »
Elle examina l’intérieur du cratère d’un œil intéressé ;

« Des…trucs pour s’accrocher au mur…et quelqu’un pour vous aider à remonter. Oh, et une autre pour vous enterrer lorsque la milice vous aura mis le grappin dessus » renchérit-elle avec philosophie, mais hélas vérité.

Le garçon n'avait pas été dur à réperer. Pour sa défense, rappelons que la femme à côté de lui avait un certain don pour retrouver les gens, où qu'ils soient, qui qu'ils soient.
Ou plutôt, elle essayait. Elle sourit amicalement au jeune type à ses côtés, ses lèvres pulpeuses s’ouvrant sur une rangée de dents blanches :

« Les miliciens sont des abrutis. »

La plébéienne se releva, arpentant le tour du cratère d'un pas vif et agile. Elle aussi était intriguée par cette ouverture béante dans les entrailles de Tsel. Par les restes chaotiques de l'explosion passée. Le décor ne l'ennuyait guère. Mais quelle charmante surprise de trouver un jeune type à deux bras au bord de la fosse...!

« Ces crétins ne retrouveraient pas leur propre cul si on leur posait les mains dessus », fit-elle, d'une désinvolture affligeante. Elle s’arrêta, fit le tour de la place des yeux. Si quelqu’un arrivait maintenant, elle n’aurait aucune difficulté à s’en réchapper et à faire excuser le môme au passage. Pas de risques de ce côté-là. Elle retourna son attention sur le visage hagard et un peu paumé du blond. Il avait vraiment une touche, celui-là, songea-t-elle avec amusement. La brune se risque à un nouveau sourire.

« Et toi, tu… ? »

Elle fit un geste de la tête vers le cratère.

« …tu veux vraiment aller là-dedans ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-valides-f5/cyanure-t178.htm
Chahar Avédis
.:: Ferrailleur ::.

.:: Ferrailleur ::.
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 30
Âge du perso : 18 ans
Date d'inscription : 22/07/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:

MessageSujet: Re: Sur le rebord, vu d'une catastrophe.   21.08.09 18:35

"- Ah, bonjour. Je ne vous avez pas entendu arriver." lui répondit Chahar en se tournant vers la jeune femme qui était à ses côtés. "J'étais perdu dans mes pensées." ajouta t-il en tourbillonnant sa main au niveau de sa tête, une façon comme une autre de s'excuser.

Il la toisa du regard un instant, il ne la connaissait pas. L'esprit un peu trop optimiste, un peu trop naïf de Chahar n'avait pas perçut cette approche à pas de velours comme une menace. Pourtant c'était assez rare qu'une inconnue vienne discuter subitement avec vous, surtout en cette période instable. Mais finalement il n'avait aucune raison d'être agressif avec elle, un peu méfiant certes. Et par chance elle n'était pas milicienne, ce n'était ni l'endroit, ni le moment pour avoir des problèmes avec ceux là.


- "En effet descendre là dedans risque d'être diablement dangereux. Il faudrait sept ou huit bon mètres de corde."

Ils se retourna et se leva. Cherchant quelque chose à quoi accrocher la corde. Il indiqua d'un geste évasif l'un des vieux lampadaires qui depuis bien longtemps n'éclairer plus rien.

- "Ces poteaux en fer est parfait pour y nouer la corde. Mais la milice est un autre problème en effet." Son regard revint la fosse. "Je ne sais pas trop ce qui c'est passé ici, mais ça les occupent depuis pas mal de temps. Et je crois qu'on a pas finit d'en sentir les répercutions. Les gens sont de plus en plus méfiant, ça devient malsain à Tsel."

En effet, les sïns, enfin ce qu'il côtoyait de temps en temps était devenu plus hargneux, plus agressif. Cette haine contenue était une bombe à retardement, bien plus dangereuse que celle qui avait apparemment exploser ici. On courait droit à une guerre civil à se rythme. Sans compter les corneilles, même si ils étaient innocent et pacifique, il consommait comme tout le monde leur quota de nourriture, chose déjà rare avant qu'ils ne viennent. La faim et la colère ne menaient à rien de bon, surtout combiné.

Chahar secoua la tête silencieux, le regard blasé, perdu dans le cratère qui lui faisait front.

- "Les miliciens sont peut être pas très malin mais finalement ce ne sont pas les plus mal lotis. Leur position vis à vis des nobles leurs assure un meilleur avenir que nous. Finalement j'ai plus pitié d'eux qu'autre chose. Je les comprend dans un sens, même si je n'accepte pas forcément leur choix"

Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas vraiment discuter avec une personne. C'est pour ça qu'il parlait avec facilité et de toute façon ses mots ne l'engageait pas à grand chose. Il racontait des vérités bien écrites dans les cœurs des plébéiens. Tous n'y prêtaient pas attention mais finalement tous se doutent de comment cette histoire risque de finir.

Puis la jeune femme lui demanda si il voulait vraiment descendre. Bien sur qu'il le voulait, pas forcément qu'il le pouvait malheureusement.

- "Et toi il ne t'attire pas se tunnel ? Qui sait quel trésor on y trouvera ? Peut être même un livre, encore en bon état, tu imagines ? Avec un peu de chance on pourrait en découvrir plus sur l'avant ? Après tout cette cité ne s'est pas construite toute seule..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-validees-f5/chahar-avedis-t20
Cyanure
.:: Chasseur d'Etoiles ::.

.:: Chasseur d'Etoiles ::.
avatar

Nombre de messages : 30
Âge du perso : 27 ans
Date d'inscription : 16/07/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:

MessageSujet: Re: Sur le rebord, vu d'une catastrophe.   21.08.09 23:23

Cyanure savait reconnaître un fada lorsqu’elle en voyait un.

Il y a avait une chose indiscutable à leur sujet : leur enthousiasme était toujours communicatif. Sans s’en rendre réellement compte, la brune se retrouva soudainement dotée d’un nouvel intérêt pour le trou béant dans ce qui étaient autrefois, les remparts de Tsel.

« Plus que malsain » approuva la femme. « Entre les Nobles, la plèbe et Sîn… sans parler des corneilles» Elle fit une grimace et passa un doigt sur sa gorge. « Y en a qui vont payer. Sûrement nous, d’ailleurs – selon le principe du marteau et de l’enclume, bien réputé dans l’univers.»

Elle haussa finalement les épaules, son regard de jade se coulant sur les rebords déchiquetés de la fosse. Sept ou huit mètres, hein ? Pour elle, ce n’était pas le plus difficile à trouver. L’Enkidu avait bien assez d’équipement. Si elle le voulait….

« Je n’ai pas dit que les imbéciles ne pouvaient pas être heureux de leur sort. Je ne pense même pas qu’ils puissent se rendre compte de leur situation. » Elle se rappela elle-même du surnom que son frère lui avait dédié en apprenant son entrée dans l’Enkidu. ‘Chienne’, c’est ça ? « On est tous le chien de quelqu’un » rajouta-t-elle, plus pour elle-même que pour le jeune garçon.

« Je ne vois pas en quoi tu peux les comprendre. Ils ont une vie meilleure, certes, de là à dire qu’on puisse les prendre en pitié…»

Cyanure afficha une légère surprise à la question du blond. Sa réponse avait été on ne peut plus vindicative et affirmée. Quant à elle…si elle voulait descendre ? Elle ne savait pas trop. Elle supposait que oui, vu la façon dont ses yeux se ramenaient patiemment au dit poteau de fer. De là à dire qu’elle se voyait en train de jouer les filles de l’air en même temps que sa carrière…

…bien sûr, le gars, lui, avait l’air vraiment très curieux. Et malin, apparemment. En tout cas, il savait parler et utiliser ce que la Nature lui avait offert de neurones. Il posait même des réflexions intéressantes – et il avait l’air, bizarrement, de savoir ce qu’il faisait. Elle, elle ne comprenait rien au problème de l’alpinisme, et l’organisation n’était pas franchement son fort. Elle suivait son intuition.

Elle fit un signe du bras droit, dévoilant son amputation.

« J’aurai un peu de mal. » La brune avait l’air de s’excuser, embarrassée. « Mais tu as raison. On ne devrait pas laisser passer cette occasion. »

Elle jeta tout de même un coup d’œil inquiet autour d’elle. Cyan n’avait pas franchement l’air excité à l’idée d’y aller. Mais sa curiosité naturelle et ses talents d’actrice prirent le dessus.

« Sept ou huit mètres…et quoi d’autre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-valides-f5/cyanure-t178.htm
Chahar Avédis
.:: Ferrailleur ::.

.:: Ferrailleur ::.
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 30
Âge du perso : 18 ans
Date d'inscription : 22/07/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:

MessageSujet: Re: Sur le rebord, vu d'une catastrophe.   24.08.09 15:36

- "Quand je dit que je les comprend, c'est surtout comprendre qu'il ait fait ce choix"

Puis Chahar se leva, la jeune femme mesurait bien à peu près sa taille, bien qu'un peu plus grande.
C'est tout logiquement qu'elle avait un physique plus développer que le jeune plébéien, une chose finalement pas trop difficile, celui-ci étant plutôt chétif. Et la discordance ne s'arrêtait pas là, autant elle avait une teinte plutôt noire avec autant de dégradé que peut offrir la lumière vide et maladive de Tsel; autant lui-même était plus était plutôt lumineux, blond, bleu et pâle.
Il émanait d'elle une sorte d'énergie irradiante, un dynamisme tout naturel... que Chahar absorbait sans en faire quoi que soit, couvant sa flegme, alors qu'il y avait une tempête à deux pas de lui.


Mais là où l'œil s'arrêta un bref instant était son bras, enfin l'absent de bras plus précisément. Elle le montrait pourtant ostensiblement mais lui même ne put y laisser les yeux qu'une fraction de seconde. Les corps mutilés n'était en aucun cas sa tasse de thé. Celui-ci lui avait été retiré et Chahar se retînt de lui demander ce qui lui était arrivée. Finalement sa curiosité avait également comme limite le respect des autres même si cela ne l'empêchait pas de se poser mille et une questions.

- "ça ne devrait pas poser de problème" dit-il faiblement comme si il ne voulait pas perturber le bras de son interlocutrice.

Afin de se changer les idées il décida de faire le tour de cratère lentement et calmement, celui-ci large d'une dizaine de mètres et profond de quatre ou cinq autres était assez terrifiant. Rien à la connaissance de Chahar ne pouvait faire de tel dégât. On pourrait penser qu'il était parti dans une autre de ses rêverie mais c'était sa façon de penser, inconsciemment il cherchait le meilleur angle d'approche, le côté le moins dangereux, par où remonter.

Finissant son tour il se retrouva à nouveau auprès de l'inconnue.

- "Je dirais même dix à douze mètres en faite, deux piolets au cas où il n'y a plus de corde à notre retour" Il avait déjà pris en compte l'handicape de sa voisine de cratère. "Un couteau et surement des vivres pour quelques jours."

Il réfléchit un instant, levant sa tête vers le sombre ciel, en espérant qu'une idée lui tombe dessus comme par magie.

- "Ah et un ballotin, histoire de ramener quelques souvenirs."

Il venait enfin a espérait qu'il ne tenterait pas cette aventure seule. Une bonne chose, tout d'abord par principe de précaution, si un accident arrive, l'autre peut y prévenir. De plus arpenter un endroit sombre et inconnu sans personne avait tendance à lui donner quelques sueurs froides, et ce même avec l'habitude.

Sans trop le vouloir il lui fit un maigre sourire, autant que pouvait lui offrir son caractère renfermer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-validees-f5/chahar-avedis-t20
Cyanure
.:: Chasseur d'Etoiles ::.

.:: Chasseur d'Etoiles ::.
avatar

Nombre de messages : 30
Âge du perso : 27 ans
Date d'inscription : 16/07/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:

MessageSujet: Re: Sur le rebord, vu d'une catastrophe.   27.09.09 6:06

Cyanure considéra le jeune homme avec intensité. Curiosité, aussi, au vu de ses yeux légèrement plissés, comme prenant en compte les déambulations de l’individu. C’est d’ailleurs dans ces déambulations qu’elle le rejoint, ses pieds jouant au bord même du cratère.
Un pas de droite, un pas de gauche, un mauvais équilibre et comme une enfant, elle tomberait…les bras grand ouvert, comme un ange déchu du ciel.

Mais elle n’avait pas peur. Oh, non. Cyanure avait rarement peur. Elle était bien trop curieuse. Bien trop envieuse. Avait-elle jamais eu peur ? C’était presque maladif, cette audace permanente. Et c’est tout naturellement qu’elle suivait son ami enhardi, un sourire aux lèvres, de l’enthousiasme au ventre. Une nouveauté ! Une nouveauté dans ce monde gris et terne ; quelque chose de possiblement…dangereux. Rien que ce mot suffisait à lui donner la force et le plaisir de s’y confronter, d’affronter la situation – de l’attendre de pied ferme, même.


« Des torches. Des bandages pour éviter de s’écorcher les mains. Il faudrait peut-être partir de nuit, profiter de la couverture de l’obscurité pour passer. Oh, mon imagination déborde déjà ! Tu imagines, sur quoi nous pourrions tomber ? Moi, je me demande. Je n’aurai jamais pensé qu’il y aurait eu un…cette chose ici, sous les remparts. »

Elle leva son regard étincelant, ses traits taquins, vers celui du jeune homme. Ses paroles avaient tout d’un défi, d’un espoir aussi.

« Tu n’as pas peur ? Vraiment pas ? »

Et quoi de mieux pour cette ballade souterraine, que de s’acoquiner à celui qui avait monté ce projet ?
Mieux qu’elle, sans doute, il pouvait s’orienter, se réorganiser ; la façon avec laquelle il exposait ses idées lui était suffisante. Qui qu’il soit, c’était soit son métier, soit son passe-temps ; l’un dans l’autre, la brune n’en récoltait que des avantages. L’avantage de l’expérience, tout d’abord, et celui de la compagnie.


[hrp : chose promise, chose dûe ! Je m'excuse encore pour mon étourderie ; et puis, tes posts sont très bien, Chahar Wink let's go ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-valides-f5/cyanure-t178.htm
Chahar Avédis
.:: Ferrailleur ::.

.:: Ferrailleur ::.
avatar

Nombre de messages : 15
Age : 30
Âge du perso : 18 ans
Date d'inscription : 22/07/2009

Synthèse
* Constellation protectrice *:
* Pouvoir Astral *:
Particularité:

MessageSujet: Re: Sur le rebord, vu d'une catastrophe.   30.09.09 22:56

Chahar était tout aussi intrigué par le trou que son interlocutrice. Mais de là à dire qu'il lui faisait peur...

- "Peur ?" le visage de celui-ci se figea d'un air d'introspection. "Mmmh un peu quand même, disons qu'aller se promener dans l'inconnu... C'est toujours un peu étrange, on a peur, on est nerveux, on est content, attentif, impatient... On est plein de chose à la fois en faite. Et ça qui fait que c'est aussi attirant."[/color] finit-il par dire, se fendant d'un sourire timide. Et quitta la fosse des yeux.

Le petit blond voyait maintenant comme il allait s'y prendre pour rentrée dans le tunnel. En fait il y avait deux tunnels, l'explosion avait ouvert un brèche dans le conduit de brique qu'il s'apprêtait à parcourir. L'un de ces accès étaient dans une pente assez raide, et un bout de route qui s'était effondrait aller compliquer les choses pour remonter. Par contre l'autre était sur une terre meuble et percé de quelques tuyaux et autres canalisations. Ce qui était tout autant de prise, et les piolets s'y enfonceraient bien mieux.

*Une bonne chose de faite.* se dit-il.

Intérieurement, il se remémora toute ce qu'il devait prendre. Il n'avait pas l'habitude d'aller en exploration avec des gens et il allait devoir y réfléchir, prendre plus de précaution aussi car si quelque chose de grave devait arriver, il ne se le pardonnerait surement pas.

*il me faudrait une pierre de craie aussi*
décida t-il subitement, sa pensée se matérialisa par un hochement de tête et un bref geste de l'index.

Apparemment ils ne manqueront de rien, sauf peut être de nourriture. La mère de Chahar n'était pas riche et il ne souhaitait pas piocher dans ses réserves.
Le seul souci c'est qu'il n'avait rien de tout ça sur lui. Et il avait également besoin d'un peu de préparation.

- "Bien, je crois qu'on a fait le tour de ce dont on avait besoin" lança t-il subitement en jetant un bref regard à la jeune femme. "Mais je n'ai rien ici, il va falloir que je passe chez moi. On se retrouve ici dans trois jours, au crépuscule ça te va ?" Il laissa un léger blanc, le temps qu'elle prenne en considération se qu'il disait. "Par contre, je n'ai pas de quoi me fournir la nourriture. C'est assez difficile à la maison en ce moment... Tu peux t'en occuper ?", ses paroles moururent alors que son ton baissa et se gratta le coin du crâne d'un air embarrassé.

[Pas très inspiré ce soir tiens....]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doomstars.darkbb.com/fiches-validees-f5/chahar-avedis-t20
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur le rebord, vu d'une catastrophe.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur le rebord, vu d'une catastrophe.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville
» Reflexions de Castro sur la catastrophe du 12 janvier, émouvant hommage à Haiti
» Catastrophe: Trois enfants tués dans un glissement de terrain au Cap-Haitien, Mi
» Une catastrophe ambulante ?
» Retour en catastrophe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doom Stars :: 

.:: Tsel ::.

.: Ville Basse :.

 :: La Fosse
-
Sauter vers: