AccueilPortail*FAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Partenaire : Divine Comedy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Rêveur
"Pitiiiiééé, inscrivez-vouuuus !"

avatar

Nombre de messages : 602
Age : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Partenaire : Divine Comedy   28.03.10 17:00




Il doit d’abord mourir pour pouvoir renaître…

Je suis Aile, depuis la nuit des temps j'observe, j'accompagne et je guide les hommes dans leur si misérable existence. Je suis la Géhenne du monde, la discorde est mon Eden et j'exulte par-dessus tout de façonner les civilisations à mon image. J'étais présente chaque fois qu'un peuple en a exterminé un autre, chaque fois qu'une guerre a éclaté pour mieux gangrener la planète et j'étais encore là pour la voir agoniser péniblement sous les nombreux assauts de ses propres enfants. Ces armes que l'on nommait "nucléaires", que tous possédaient mais que personne ne voulait utiliser de leur propre initiative. Il n'aura suffit que d'un rien pourtant et la première ogive frappa de plein fouet l'un des plus puissants peuples que cette terre n'ait jamais porté. A ses commandes se tenait une jeune femme à l'apparente innocence, celle-là même que l'on avait autrefois nommé Pandore. Mais nul ne s'en soucia, trop occupés tous autant qu'ils étaient à répondre au mal par le mal, à former des alliances pour mieux les défaire et achever de leur propres mains l'humanité telle qu'ils l'avaient bâtie avec leurs principes et leurs grands idéaux.

Mais le spectacle aussi divertissant fut-il ne pouvait pour autant être aussi éternel que moi et le coup de grâce fut porté le jour où l'apocalypse mit tout le monde d'accord en engloutissant ce qui restait de société civilisée sous la mer et la lave. Certains avaient eu un soupçon de lucidité lorsque la terre avait grondé sa colère à ses parasites demeurés sourds à ses avertissements jusqu'alors, mais il était déjà trop tard…

Et il ne restera que poussières…
Ou presque…
Ce qu'il restait c'était tout un monde à reconstruire… ou plutôt devrais-je dire, un nouveau terrain de jeu sur lequel je pouvais placer mes pions à ma guise. Très vite, deux clans distincts ont émergé du chaos. Le premier avait cédé à ses plus bas instincts en redevenant pas moins que des charognards assoiffés de chair et de sang, se terrant dans les égouts comme des rats et ne ressortant qu'à la nuit tombée pour attaquer leurs congénères qui eux avaient préféré rester à la surface pour tenter de se reconstruire un avenir digne de ce nom. Ce furent ces derniers que je choisis de prendre sous mon aile. J'ai donné à ces quelques hommes, femmes et enfants ce dont ils avaient besoin pour assurer leur survie et bientôt je récoltais les fruits de leur reconnaissance à la mesure de mes espérances car ils devinrent les premiers Ailisses…

Puis les millénaires ont passé, le monde a lentement renaît de ses cendres, mes fidèles adeptes ont créé le refuge de la nouvelle humanité sous le nom de Livia Maxima en l'honneur de celle que j'avais choisi pour porte-parole à l'époque où ils en avaient tant besoin pour continuer d'espérer. Chaque jour ils s'activaient dans cette immense fourmilière. Ils évoluaient et organisaient méthodiquement leur quotidien comme je leur avais sans doute trop bien appris à le faire. De manière tellement ennuyeuse finalement. Mais au-delà de cela je sentais le déclin de ma puissance tandis que leur foi changeait imperceptiblement de direction au fur et à mesure que mon aide devenait superflue à leurs yeux de pauvres mortels…

Mais un homme et un seul allait être la première mise qui devait changer la donne. Lui qui disait vouloir se détourner de moi pour mener une existence plus paisible. Partir au large et ramener dans ses filets l'avenir de ses enfants, aux antipodes de l'armée et de ses dangers. Je ris doucement alors que je décidai d'accéder à sa requête. Il s'est assoupi ce soir là, bercé d'une douceur onirique mais celle-ci fut de bien courte durée car rapidement balayée par le pire cauchemar qu'il n'aurait jamais pu imaginer. Et le matin suivant, le corps encore suintant de terreur, il décima à lui seul une foule d'innocents. Cette mer qu'il avait tant aimé se faisait impitoyable entre ses mains tremblantes, devenait une arme redoutable qu'il était bien incapable de contrôler. L'horreur s'empara en un éclair de la cité et ses supplications se perdirent en vain derrière les hurlements de ses victimes. Puis la détonation fatidique retentit, rétablissant le silence tout aussi prestement qu'il avait été rompu. Celui qu'il avait maintes fois appelé "mon fils" venait de mettre un terme à sa vie d'Aimantaliste de l'eau…

Malgré la décennie qui vient de s'écouler, ces événements ont à jamais marqué les mémoires parce qu'ils furent les premiers d'une longue lignée. Celle qui allait plus que jamais donner un sens à mon règne de chaos. Je me suis empressée de clamer haut et fort le caractère maudit de ces meurtriers que je nommais contre-nature et tous burent mes paroles comme s'il s'agissait du salut de leur âme…

Tous sauf ceux que j'avais choisis pour devenir les nouveaux pions de mon jeu sans fin…

Et vous ? Oserez-vous en faire partie ?


-DIVINE COMEDY-



Maitre du jeu : Aile (compte commun)
Admins : Hyriel et Ayashen
Officiellement ouvert depuis le 19/03/2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Partenaire : Divine Comedy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour devenir partenaire
» Voyageur sanguinaire cherche partenaire pour gentil massacre de la veuve et de l'orphelin.
» Kurai Hoshi, La lame divine / Kurama, le roi rouge
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Règle #1 - Ne jamais trahir son partenaire [JENNY]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doom Stars :: 

.:: Hors-Jeu ::.

 :: Pub
-
Sauter vers: